Qualité

Si vous ne visionnez pas la vidéo, cliquez ici

 

  • Développez votre performance en interne par les processus pilotés

    CAP est une méthode complète qui amène une organisation à piloter ses processus de manière progressive et par effet d’apprentissage à partir d'une démarche logique et structurée. CAP rassemble des outils qui permettent le pilotage de ces processus.

     

    CAP EN QUELQUES MOTS

    CAP est une démarche éprouvée : elle a été conçue et déployée en étroite collaboration au cours des 10 dernières années avec nos clients.

    Elle est appliqué également en PME notamment pour consolider les démarche qualité. Les clients apprécient justement le côté méthodique : tout est écrit, formalisé, avec des livrables et des jalons précis et sa mise en œuvre effective jusqu'au pilotage. Ils plébiscitent enfin l’approche participative qui génère l’adhésion et un enthousiasme certain. 

    CAP est un acronyme de 3 lettres : Conception – Action – Pilotage correspondant aux trois phases de la méthode présentées ci-dessous :

    cap0
    1/ Phase conception

    cap1

    Dans la phase Conception, des groupes de travail transverses sont constitués pour décrire les processus et surtout identifier les dysfonctionnements. Les groupes sont immédiatement placés dans un rôle positif, de proposition de solutions d’amélioration, voire de changement plus radical, dans les façons de faire.

    2/ Phase action

    cap2

    Dans la phase Action, les nouvelles façons de faire sont déployées dans toute l’entreprise, portées par les managers et les membres des groupes de travail. C’est un acte de management fort, qui exprime la volonté de mettre en œuvre ce qui a été décrit, tout en étant à l’écoute des propositions d’amélioration ou d’adaptation suggérées par les collaborateurs.

    3/ Phase pilotage

    cap3

    Les structures de pilotage du processus se mettent alors en place pour assurer le suivi de déploiement présent dans la phase Pilotage. Les collaborateurs apprennent progressivement à piloter la performance de leur processus, c'est-à-dire à leur assigner des objectifs et à décider d’actions régulatrices ou d’amélioration en fonction des performances atteintes.

    4 raisons pour une démarche processus en entreprise

    1. Les processus, rendent l’entreprise efficiente
      L’entreprise est une organisation en action. Les processus c’est l’action. Ils optimisent nos façons de faire pour que nos actions atteignent leur but de la façon la plus simple, la plus sÛre, la plus efficace, la plus rentable.

    2. Les processus font travailler les collaborateurs ensemble
      Les processus, ce sont les collaborateurs des différents secteurs de l’entreprise qui travaillent ensemble ou qui se coordonnent pour atteindre le but. Car les processus clarifient Qui fait Quoi et Pourquoi ! Les processus sont le fondement du travail en équipe, ils contribuent à ce que tout le monde travaille dans le même sens.

    3. Les processus garantissent la maitrise des activités et des risques
      Avec les processus, on identifie les risques dans les activités et on définit les procédures de contrôle juste nécessaires. C’est la garantie anti Non Qualité !

    4. Les processus structurent le pilotage et l’amélioration continue
      Les Comités de Pilotage des processus sont des instances transverses qui surveillent le fonctionnement du processus, en s’appuyant sur les remontées de terrain et les indicateurs. Ils décident et assurent la mise en œuvre des plans d’amélioration qui rendent le processus toujours plus performant.
  • cont_qual_certification

    Pour une certification utile à la performance !

    L'originalité et la force de la démarche de notre cabinet s'explique par sa focalisation dès le départ sur l’analyse et l’amélioration des processus CŒUR DE METIER. Tous les autres dispositifs de la Qualité sont ensuite mis en place selon cette exigence de maîtriser les processus à la clé du développement de la performance.

     

    Notre démarche est un condensé de nos méthodes et outils mis à disposition de l’entreprise de manière simplifiée pour lui faire réussir son projet d’entreprise CERTIFICATION (ISO 9001). Elle comprend les 7 phases décrites ci-dessous :

    1/ Prise de conscience et lancement

    La Direction et les cadres comprennent en quoi consiste la démarche qualité et la certification. Ils situent leur entreprise par rapport aux exigences de la norme. Sur deux journées, on consacrera une journée à une auto-évaluation (voir onglet suivant : Modèle d'Excellence) de l’ensemble de l’organisation et des ses pratiques selon le référentiel ISO 9001.

    2/ Description et pilotage des processus clé – Méthode CAP

    Il s’agit de mobiliser l’entreprise sur l’amélioration collective de ses processus. A travers l’approche en groupe de travail, un décloisonnement de l’entreprise est engagé autour des processus CŒUR DE METIER, les plus importants de l’entreprise. La méthode CAP (voir onglet suivant : Cap Processus) décrite par ailleurs est utilisée.

    3/ Ecoute des clients, formalisation de la politique qualité

    Notre démarche invite à faire entrer le client dans l’entreprise. Nous réalisons systématiquement cette étape qui va amener les collaborateurs à rencontrer leurs clients par entretien qualitatif et à identifier toutes leurs attentes.

    A partir de ces renseignements clients, une vision, des valeurs, une stratégie sont définies. Il ne s’agit pas d’établir une politique qualité standardisée mais bien d’aider le dirigeant à poser clairement sa stratégie et à la traduire en objectifs qualité, déclinés sur les processus décrits par ailleurs.

    4/ Élaboration du Manuel Qualité

    Notre démarche se caractérise par la définition d’UN système unique de management pour l’entreprise : le système qualité, qui sera certifié. Ce système de management est décrit de la manière la plus précise possible dans UN document Unique : le manuel Qualité : c’est un document d’organisation.

    5/ Construction du système documentaire

    Maintenant que les étape précédentes sont élaborées, il convient d’amener le client à construire un système documentaire, qu'il intégrera idéalement dans son Intranet entreprise, s’il en dispose. Notre conseil est d’utiliser pour la rédaction des procédures, des méthodes graphiques basées sur OSSAD®.

    6/ Définition et déploiement des dispositifs de l’amélioration continue

    Il est temps maintenant de déployer les dispositifs Qualité qui encadrent le système mis en place afin de maintenir sa performance dans la durée. Notons que nous déployons cette tache en fin de projet contrairement à de nombreux confrères : ces outils doivent être adaptés au contexte de l’entreprise et à ses processus et non pas l’inverse.

    7/ Finalisation et préparation à la certification

    Cette phase consiste à « mettre l’entreprise sous tension » en vue de réussir pleinement la certification. Les étapes clés de cette phase, à traiter dans cet ordre sont les suivants : Revue de système complète, Audit à blanc, Revue des troupes, Audit de certification. L’audit de certification n’a alors plus qu’à se dérouler, le succès est assuré !

     

  • cont_qual_excellence

    L'auto-évaluation pour une organisation d'excellence

    Si vous voulez recenser tous les gisements de performance de votre entreprise, alors choisissez un modèle d'excellence, réunissez votre comité de direction ou vos cadres proches et participez à un séminaire d'auto-évaluation avec l'un de nos consultants spécialistes.

     

    Le modèle d'excellence est un référentiel qui donne des lignes de conduite pour améliorer les performances de l'organisation en prenant en compte les exigences des parties prenantes : actionnaires, clients, personnel, partenaires et la collectivité. Par excellence, il faut entendre une vision élargie de la Qualité sans cesse améliorée.

     

    Schéma EFQM®
    Source et Copyright : www.efqm.org

     

    L'auto-évaluation et ses objectifs

    Pour déployer un modèle d'excellence dans une organisation, notre cabinet propose une auto-évaluation sur 2 jours avec l'équipe de direction. L'auto-évaluation est un examen complet, systématique et régulier des activités et des résultats d’une organisation, par comparaison à un modèle de performance d’entreprise.

    Les objectifs fixés par un séminaire d’auto-évaluation se déclinent autour des 4 mots clés : cohésion, homogénéité, vision partagée, action cohérente.

    1. + Cohésion : A l’issue du séminaire, les participants doivent avoir compris l’intérêt de la démarche qualité pour la structure. Ils doivent être soudés autour du projet d’excellence et mobilisés pour sa réussite.
    2. + Homogénéité : Les participants doivent avoir atteint un niveau de culture qualité équivalent, ils doivent avoir la même connaissance des principes de la qualité et de leurs applications pratiques.
    3. + Vision partagée : Grâce à l’auto-évaluation, les participants doivent avoir, à l’issue du séminaire, une vision partagée du fonctionnement de l’entreprise et de l’écart entre les pratiques actuelles et les exigences du référentiel d’excellence
    + Action cohérente : Les participants doivent être d’accord sur les grandes orientations à donner pour la démarche qualité, et sur la priorisation des actions (grandes lignes d’un plan d’actions qualité).

     

    Jour 1 : Le séminaire d’auto-évaluation

    Au cours de ces deux journées, les chapitres du référentiel sont passés en revue. Pour chaque fiche pro-forma décrivant les critères du référentiel, il est demandé aux participants d’établir les points forts et les points faibles, puis de réaliser la cotation. Un débat permet à chacun d’exprimer son point de vue et d’obtenir une note de consensus.

    Les notes de consensus sont collectées pendant toute l’évaluation, puis complétées par les notes issues de la saisie des grilles d’auto-diagnostic. A l’issue de l’auto-évaluation, le consultant présente le profil de cotation et réalise un commentaire à chaud du résultat obtenu (critère par critère et en synthèse).

    Voir un exemple

    Jour 2 : Élaboration des plans d’action

    A partir des résultats complets de l'auto-évaluation, les participants ont maintenant une vision claire de l’écart existant entre la situation actuelle et le niveau à atteindre en matière de qualité. Ils perçoivent également les causes principales de cet écart. Chaque participant établit alors sur post-it entre 3 et 5 actions d’amélioration, soit, au total, un échantillon d’environ 50 actions. Les étiquettes sont collectées par le consultant pour être traitées par la méthode du diagramme des affinités. Enfin, une note de synthèse d'action conclue le séminaire. Il suffit maintenant de lancer les actions stratégiques !

     

  • Réconcilier la Qualité et le contôle de gestion

    Avec le livre écrit par Olivier Hugues, nous avons voulu tordre le cou à cette idée que les approches financières doivent rester aux mains des contrôleurs de gestion. Nous voulons aussi donner des outils et des techniques à tous les acteurs de l’entreprise qui ont besoin de mesurer la performance économique de leurs activités.

    Si vous ne visionnez pas la vidéo, cliquez ici
     

    Il est frappant de voir le fossé qui existe entre la sphère financière et le reste de l’entreprise. Les données financières sont la chasse gardée des contrôleurs de gestion. Les approches du contrôle de gestion restent traditionnelles et verticales, selon un découpage budgétaire en centre de profit et en centre de coût.

    Notre conseil aux responsables qualité :

    Appropriez-vous de manières intelligente les méthodes de contrôle de gestion modernes. L’objectif étant de parvenir à calculer le coût de vos processus et de vos activités et des dysfonctionnements pour évaluer le coût d’investissement des démarches d’amélioration continue.

    Notre conseil aux contrôleurs de gestion :

    N’ayez pas peur d’intégrer dans vos approches la transversalité des coûts. Entrez dans la logique le performance collective : la contribution des acteurs clés à la performance de vos processus. En un mot comme en cent, cesser cette logique qui consiste à vouloir trouver UN responsable.

     

    Couverture livre Olivier HuguesRéconcilier la Qualité et le contrôle de gestion - La démarche ABM : méthodes et outils pour mesurer les coûts et piloter la performance

    Auteur(s) : Olivier Hugues
    Date de parution : Décembre 2010
    Nombre de pages : 176 p.
    Réf. : 3465281
    ISBN : 978-2-12-465281-5

    Achetez mon livre !


Nos coordonnées

Codesiom Consultants

77, rue Emile Fourcand
33000 Bordeaux

Tel : 05 56 90 82 10
Fax : 05 56 90 82 19

Nous suivre...

foward foward
foward foward